Accueil 9 Infos 9 International 9 Valentina Matvienko, membre du clan Poutine, est humiliée au Sénat

Valentina Matvienko, membre du clan Poutine, est humiliée au Sénat

Réunis à Paris au Sénat, les dirigeants des chambres hautes européennes ont examiné le rôle de la coopération parlementaire dans la lutte contre la crise économique en Europe.

La présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Valentina Matvienko, membre éminente du clan Poutine, n’attendait certainement pas une telle humiliation lors de la réunion de l’Association des sénats d’Europe à Paris.

Matvienko_senat_grande_salle.jpg

Après la réunion commune, qui s’est tenue dans la grande salle, les délégations se sont retrouvées en petit comité pour discuter des questions bilatérales.

Les rencontres avec la Slovaquie et la République tchèque se sont déroulées sans accros, Madame Matvienko ayant même reçu de la part de ces pays, une invitation à un match de football.

Ensuite, Mme Matvienko a rencontré le Maréchal du Sénat de la République de Pologne, M. Bogdan Borusewicz, un entretien plutôt froid et d’une certaine ironie. Le maréchal a notamment décliné la proposition du Sénat russe de décorer les organisations polonaises pour les mérites russo-polonais. Des exceptions ont été faites pour les personnalités suivantes uniquement : Daniel Olbrychski et Alexandre Dolmogarov.

Après la Pologne, c’était au tour de la Chambre des Lords britannique de défiler avec un petit sourire aux lèvres qui ne prodiguait rien de bon à Mme Matvienko. La Présidente baronne Frances D’Souza a commencé à parler des Jeux olympiques de Sotchi : « Vous savez, Madame Matvienko, il y a déjà des cas dans l’histoire des Jeux olympiques, ou le comité olympique a versé à plusieurs reprises des fonds pour la construction, mais l’argent disparaissait systématiquement. Comme Londres va recevoir les Jeux olympiques cette année, si vous avez besoin de conseils à ce sujet, on peut vous aider… »

L’embarras du staff de Mme Matvienko a été palpable, comme le témoigne cette photo.

Matvienko_senat_embarassee.jpg

L’ancienne gouverneure de Saint-Pétersbourg, proche de Poutine, Valentina Matvienko, a été élue présidente de la Chambre haute du Parlement en octobre 2011. Valentina Matvienko, âgée de 63 ans, est le troisième personnage de l’Etat après l’actuel président, Dmitri Medvedev, et le Premier ministre et le nouveau président Vladimir Poutine, élu en mars 2012.

Le poste de président de la haute assemblée, vacant après le départ forcé de Sergueï Mironov en mai 2011, lui avait été proposé fin juin par M. Medvedev. M. Mironov était jugé trop critique envers le Kremlin, bien que son parti, Russie juste, se montre généralement loyal à l’égard du pouvoir. Pour accéder à sa nouvelle fonction, Mme Matvienko a participé à un scrutin municipal, indispensable pour devenir membre du Conseil de la Fédération où sont représentées les régions. Elle l’a remporté le 21 août dans des circonstances très controversées.

Après avoir connu une enfance difficile en Ukraine marquée par le décès de son père lorsqu’elle était à l’école primaire, Mme Matvienko (née Toutina) a obtenu des postes à responsabilité sous tous les régimes politiques, selon le quotidien Vedomosti. Sous Brejnev, elle était secrétaire des Jeunesses communistes à Leningrad, sous Gorbatchev, députée, sous Eltsine, vice-Premier ministre. Considérée comme une « proche » du premier ministre russe Vladimir Poutine, elle a occupé, à partir du 5 octobre 2003, les fonctions de gouverneur de Saint-Pétersbourg, dans lesquelles elle a succédé à Vladimir Yakovlev, démissionnaire depuis le 24 juin.

Sa gestion de la ville de St-Pétersbourg a été très critiquée à cause de son propre fils. La fulgurante carrière de Sergueï Matvienko au cours du mandat de sa mère (d’après le rapport de Solidarnost, il est le plus jeune milliardaire de Russie) a marqué l’opinion publique. Par exemple, la construction de la résidence de l’administration municipale, l’Hôtel de ville Nevski, a été gérée par la société VTB Developpment, dont Sergueï Matvienko est le gérant.

La construction en centre ville du gratte-ciel Gazprom-city (403 m) soutenue par Valentina Matvienko a provoqué la colère des habitants et lui a été fatal en terme de réputation et de popularité.

L’UNESCO s’est opposé finalement à la construction du gratte-ciel du géant gazier. Le centre historique de Saint-Pétersbourg a bien failli se retrouver sur la liste du patrimoine mondial en péril.

Valentina Matvienko, membre du clan Poutine, est humiliée au Sénat

par | 21 Mar 2012 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Russie va lancer sa propre station spatiale d’ici 2025

La Russie va lancer sa propre station spatiale d’ici 2025

La Russie a annoncé mardi son intention de construire le premier module de sa propre station spatiale d’ici 2025, après que le gouvernement a laissé entendre qu’il pourrait abandonner la Station spatiale internationale (ISS).

Karabakh: la moitié de la population déplacée, réunion de médiation jeudi

Karabakh: la moitié de la population déplacée, réunion de médiation jeudi

La moitié de la population du Nagorny Karabakh a été déplacée par les hostilités entre ce territoire séparatiste peuplé d’Arméniens et l’Azerbaïdjan, ont indiqué les autorités mercredi, à la veille d’une première réunion de médiation internationale annoncée pour jeudi à Genève.

Love is not Tourism

Love is not Tourism

Depuis l’irruption de la pandémie et la fermeture des frontières, de nombreux couples binationaux qui n’ont pas la chance d’être mariés, pacsés ou concubins sont aujourd’hui contraints de vivre séparés depuis plusieurs mois.