Russie.net le Web franco-russe

Основан в 1997 году!

Accueil 9 Agenda 9 Expositions 9 Nikolai Dronnikov : Visages et paysages de l’émigration russe parisienne (1972-1993)

Nikolai Dronnikov : Visages et paysages de l’émigration russe parisienne (1972-1993)

Nikolai Dronnikov a appris les couleurs dans les pierres charriées par l’Enissei et qui dans l’eau retrouvaient toute la pureté de leur couleur. Ces coloris, il les a retrouvés plus tard dans la peinture des icônes, peinture fabriquée à partir de terre et de pierres délayées à l’œuf.

La peinture a évolué avec le temps ; l’icône est immuable. Ses couleurs préférées, noir et blanc de neige, blanc et bleu d’été, un mur d’église sur le ciel, l’ocre et le bleu, le blé mur et le ciel d’automne. Au début du printemps c’est la couche épaisse de poussière qui après la neige empêche l’herbe tendre de pousser. Comment vivre sans saison?

Il dessine depuis des dizaines d’années pour se faire la main et arriver à brosser un portrait en deux ou trois traits. Il pratique tout pour développer sa main : la hache, la guitare, le croquis. L’amour qu’il porte très tôt à Matisse et Van Gogh le sauvera pendant la période du réalisme socialiste et ses longues années d’études aux Beaux-Arts de Moscou.

Ensuite c’est l’art russe ancien qui l’attire, peinture et architecte qu’il connaitra mieux au cours d’expéditions dans les coins les plus reculés de Russie. Il étudiera tout particulièrement la couleur dans l’art russe populaire (icône et art traditionnel).

C’est l’un des premiers qui peindra l’architecture ancienne pour y faire le lien avec le paysage russe. Les fresques, les icones et l’architecture d’avant Pierre le Grand, cet art à mi-chemin de l’Europe et de l’Asie, influencera sa grande série de tableaux « Paysage russe » réalisés entre 1963 et 1972.

Ce travail fut difficile. L’architecture religieuse ne devait pas être reproduite dans un tableau. Cela semble impossible mais à l’époque le fond artistique de l’état lui renvoya une de ses œuvres sur laquelle l’église était au premier plan devant l’université alors qu’il fallait que ce soit le contraire.

Nikolai Dronnikov : Visages et paysages de l’émigration russe parisienne (1972-1993)

par | 16 Nov 2017 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

youri-penouchkine.jpg
Exposition de l’artiste Youri Pénouchkine

Exposition de l’artiste Youri Pénouchkine

Une exposition de l’artiste de l’école d’art classique de Léningrad Youri Pénouchkine est ouverte au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris. Du 14 octobre au 3 décembre, dans les salles du CRSC, seront embellies des tableaux de Youri Pénouchkine, diplômé de l’Institut Ilia Répine, élève d’Andreï Mylnikov et d’Evseï Moïsseïenko.

Les navires russes invités à l’Armada de Rouen

Les navires russes invités à l’Armada de Rouen

Créée en 1989, l’association fête également ses 30 ans en 2019. Sa mission est d’animer et d’organiser des rassemblements de voiliers ou de bâtiments de guerre sur les quais de Rouen, visitables gratuitement par le grand public. Une organisation hors du commun pour cet événement hors du commun, l’Armada rassemble plus de 300 bénévoles au temps fort de la manifestation. Ils donnent, lors de chaque édition, le meilleur d’eux-mêmes pour offrir au public 10 jours exceptionnels.