Accueil 9 Infos 9 Politique 9 Le numéro deux du gouvernement russe a gagné 11 M EUR en 2012 ( Page )

Le numéro deux du gouvernement russe a gagné 11 M EUR en 2012

Le numéro deux du gouvernement russe, Igor Chouvalov, a gagné avec son épouse 11,1 millions d’euros en 2012, devançant de loin le président Vladimir Poutine qui a gagné lui moins que son porte-parole, selon des déclarations de revenus publiées vendredi.

Le président russe a ainsi gagné 5,7 millions de roubles (140.000 euros) en 2012, soit un peu moins que son Premier ministre Dmitri Medvedev (5,8 millions de roubles ou 141.000 euros) et deux fois moins que son porte-parole Dmitri Peskov qui a déclaré avec son épouse 11,1 millions de roubles (273.000 euros), d’après les déclarations publiées sur les sites du gouvernement russe et du Kremlin.

Leurs revenus restent cependant nettement inférieurs à ceux du Premier vice-Premier ministre en charge du bloc économique et financier, M. Chouvalov, réputé pour ses vastes investissements placés en partie dans des paradis fiscaux.

M. Chouvalov a ainsi gagné 226,3 millions de roubles (5,6 millions d’euros), alors que son épouse, Olga Chouvalova, a déclaré 222,1 millions de roubles (5,5 millions d’euros).

Il est devenu en 2012 le membre du gouvernement le plus riche, alors que le vice-Premier ministre russe Alexandre Khloponine, qui détenait la palme l’année dernière avec 484 millions de roubles (12,4 millions d’euros), n’arrive qu’en troisième position en déclarant avec son épouse 68,3 millions de roubles (1,7 millions d’euros).

A l’administration présidentielle, c’est Iouri Troutnev, ex-ministre des Ressources naturelles et conseiller du président russe, qui a gagné le plus en 2012, en déclarant 210,6 millions de roubles (5,2 millions d’euros).

Le numéro deux du gouvernement russe a gagné 11 M EUR en 2012

par | 14 Avr 2013 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même rubrique…

Libérez Navalny et tous les prisonniers politiques en Russie

Libérez Navalny et tous les prisonniers politiques en Russie

Depuis le 17 janvier, Alexeï Navalny est en prison. Comme beaucoup d’opposants russes, il a été arrêté arbitrairement. Depuis plusieurs années, les autorités russes cherchent à le réduire au silence. Pourquoi? Parce qu’il est le principal opposant à Vladimir Poutine et parce qu’il dénonce la corruption du pouvoir.

Les alliés de Navalny assignés à résidence avant les manifestations

Les alliés de Navalny assignés à résidence avant les manifestations

Les autorités russes ont multiplié vendredi les mises en garde et les procédures judiciaires visant les partisans d’Alexeï Navalny, assignant plusieurs d’entre eux à résidence à deux jours d’une nouvelle journée de manifestations pour réclamer la libération de l’opposant.