Accueil 9 Les Russes en France 9 Jean-Jacques Paufique, l’homme qui a sauvé le chou russe

Jean-Jacques Paufique, l’homme qui a sauvé le chou russe

Le chou de Magnat est réputé dans la Creuse et au-delà, c’est un énorme chou pommé qui peut mesurer 1,20 m de diamètre et peser 20 kg, il serait originaire de Russie.

La légende raconte qu’un soldat de l’armée napoléonienne aurait rapporté des graines lors de la campagne de Russie et qu’il aurait ainsi sauver les gens de Magnat de la famine… (mais il existe plusieurs versions).

“C’est au cœur du plateau de Millevaches dans le sud de la Creuse, dans le petit village de Magnat l’Etrange, comptant 200 âmes que l’on a créé en 1996 l’association “Le Chou de Magnat” pour réhabiliter une variété de chou local. Ce chou, grâce à ses qualités gustatives et à ses bonnes dispositions de culture, avait fait la fortune et la réputation de ce pays. Il avait progressivement décliné après la Seconde Guerre mondiale.

chou_magnat_paufique.jpgSeuls quelques amateurs en avaient miraculeusement continué la culture, ce qui a permis de retrouver la variété et de renouer avec la tradition. Il suscite beaucoup de curiosité et de convoitises. Il peut mesurer jusqu’à 1,20 m de diamètre et peser jusqu’à 20 Kg pour les plus gros. C’est une variété de chou pommé. Il dispose surtout d’une fabuleuse histoire comme toutes les variétés sauvées de l’extinction.

Sur la photo: Michel Moine, Président de la Communauté de communes d’Aubusson-Felletin, Maire d’Aubusson et Vice-Président de la Cité et Jean-Jacques Paufique, le président de l’association Le chou de Magnat.

Il serait originaire de Russie, et même des jardins du Tsar. Introduite dans la Creuse vers 1760, ce chou d’origine russe mais merveilleusement adapté aux conditions climatiques sud creusoises depuis la fin du XIXe siècle, a été sauvé récemment grâce au long et laborieux travail d’un petit groupe d’agriculteurs passionnés du village de Magnat l’Etrange. Depuis la création de l’association, chaque printemps, a lieu une fête du plant et, chaque automne, a lieu une fête du chou, avec l’élection du roi du chou.

Aujourd’hui la renommée du chou de Magnat est très importante. Il est devenu le produit phare du plateau de Millevaches, et cette année s’est créé un groupement de producteurs qui va permettre de produire des plants et des choux pommés commercialisés aussi bien en produit frais qu’en produit transformé associé à d’autres spécialités régionales: par exemple, le chou de Magnat farci au porc.

Depuis sa création, cette association a ré-dynamisé le village et, de ce fait, perpétué une vieille tradition. C’est une tradition oubliée que l’on a remise au goût du jour. On avait surtout une image d’un produit “Le chou de Magnat” et l’on a su jouer avec ce nom car il est bien connu et il en a découlé une activité économique importante.

L’association est en constante évolution, grâce à une équipe “d’irréductibles” se servant des médias. L’image du chou ne cesse de grandir passant d’une production de jardiniers à une production de plus grande envergure.”

Ce que l’histoire dit…

Vers 1760, le fief de Magnat appartenait à Joseph, deuxième du nom, marquis de Lestrange, baron de Magnat, seigneur de Chapdes, Saint Georges Nigrement, Monvert, La Barambaud, etc.

Ce riche et puissant seigneur faisant alors un séjour en Russie à la cour de la femme dont la mort de son époux, le tsar Pierre III allait bientôt faire la Grande Catherine. A l’époque, la cour du tsar possédait de magnifiques jardins dans lesquels Joseph remarqua une variété de choux pommés particulièrement résistant au froid, peu exigeant pour la qualité de terrain, et de conservation facile. Il se dit que cette plante réussirait probablement et rendrait beaucoup de service dans sa baronnie de Magnat. Il nota soigneusement son mode de culture, et, au retour, en rapporta des graines. La réussite dépassa ses espérances. le chou russe se répandit rapidement dans la paroisse, puis dans toute la région.

Jean-Jacques Paufique, l’homme qui a sauvé le chou russe

par | 10 Oct 2011 | 2 commentaires

2 Commentaires

  1. george

    Jean-Jacques Paufique, l’homme qui a sauvé le chou russe
    Je propose de faire un jumelage entre cette commune de la Creuse et la localité de Sibérie où l’on a trouvé récemment les plus grosses vesses de loup .

    Du chou à la vesse de loup pour renforcer les relations bilatérales!

    Réponse
  2. christine

    Jean-Jacques Paufique, l’homme qui a sauvé le chou russe
    pouvez vous m indiquer la date de la fete du choux?

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cercle franco-russe d’Annecy

Cercle franco-russe d’Annecy

Espace local d’information, d’échanges, de rencontres, d’événements, d’apprentissage et de solidarité visant à promouvoir l’amitié franco-russe dans le Pays annécien.

Association Ruslan

Association Ruslan

L’association Ruslan a pour but de promouvoir la langue et la culture russes en France et ainsi renforcer les liens entre la société française et la société russe.

Les gares de Strasbourg et Ekaterinbourg officiellement jumelées

Les gares de Strasbourg et Ekaterinbourg officiellement jumelées

Le programme franco-russe de coopération des gares s’est concrétisé en 2010 avec le jumelage des gares de Moscou Biélorussie et Paris Est, désormais reliées par un train direct (qui transite par Strasbourg depuis décembre dernier), et de Sotchi et Nice, également reliées par un train direct de/vers Moscou Biélorussie.

Jumelage Evreux-Kashira

Jumelage Evreux-Kashira

En Juillet 2016 et en Juin 2018, le Maire d’Évreux Guy LEFRAND s’est rendu à Kashira afin de renouveler les objectifs d’échanges entre les deux villes.

Villa Vassilieff à Montparnasse

Villa Vassilieff à Montparnasse

Marie Vassilieff, boursière des Beaux-Arts de Saint-Petersbourg, vient à Paris en 1907, pour un simple voyage d’études… en fait, elle s’y fixe de façon définitive.