Accueil 9 Culture 9 Histoire 9 Un trésor perdu pendant près d’un siècle refait surface en Russie

Un trésor perdu pendant près d’un siècle refait surface en Russie

Plus de 2.000 objets en argent pesant au total 400 kilos : depuis la révolution bolchévique il y a un siècle, le trésor de la famille Narychkine était considéré comme perdu. Découvert par hasard par des ouvriers, il s’expose désormais à Saint-Pétersbourg.

Grande famille noble de l’époque tsariste, les Narychkine ont fui la Russie après la révolution bolchévique de 1917. C’est dans l’un des manoirs leur ayant appartenu dans la deuxième ville du pays qu’a été découvert ce trésor estimé à environ 2,6 millions d’euros.

« Une trouvaille de la sorte est extrêmement rare : un trésor dans son intégrité, ayant appartenu à une même famille et très bien conservé. C’est unique« , s’est félicitée mardi Olga Taratynova, directrice du musée du palais de Tsarskoïé Selo, à qui est revenue la collection.

Le trésor a été découvert en 2012 lors de travaux de réparation dans un bâtiment situé en plein centre de l’ancienne capitale impériale. Les ouvriers y ont découvert par hasard, après avoir cassé une maçonnerie en briques, une petite salle secrète renfermant des caisses remplies d’objets en métal précieux.

Selon la presse locale, les ouvriers ont alors tenté de dérober le trésor avant d’être pris en flagrant délit. Les objets ont été offerts en 2018 par l’Etat au musée de Tsarskoïé Selo, situé dans un ancien palais impérial près de Saint-Pétersbourg.

Il s’agit d’objets du quotidien tels que des services de table réalisés par les meilleurs joailliers russes, principalement en argent, des miroirs, encensoirs, médailles et divers objets décoratifs. Le tout était soigneusement emballé dans des journaux et des tissus imbibés d’acide acétique, ce qui a permis leur bonne conservation.

« A l’époque, tout cela faisait partie d’objets du quotidien de l’une des familles les plus riches de Russie« , a souligné Mme Taratynova, relevant une « valeur artistique énorme« , par exemple avec un service de table exécuté par le joaillier de la cour impériale.

Un trésor perdu pendant près d’un siècle refait surface en Russie

par | 29 Mar 2019 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vos commentaires

Dans la même rubrique…

Napoléon en Russie, un envahisseur devenu icône

Napoléon en Russie, un envahisseur devenu icône

Maudit quand il lance la campagne de 1812, Napoléon a été pardonné par les Russes au point d’être considéré 200 ans après sa mort comme une grande figure politique, génie modernisateur et symbole romantique.

Obsèques en Russie de grognards napoléoniens et de soldats tsaristes

Obsèques en Russie de grognards napoléoniens et de soldats tsaristes

Quelque 126 dépouilles découvertes dans une fosse commune entre Smolensk et Moscou ont été enterrées ce samedi avec les honneurs. Les restes de soldats russes et français, tombés lors de la terrible retraite de Russie, ont été inhumés samedi près du champ de la bataille de Viazma, un rare moment d’unité franco-russe l’année du bicentenaire de la mort de Napoléon.

Bessemertny Barak : le souvenir de la répression soviétique

Bessemertny Barak : le souvenir de la répression soviétique

Bessemertny Barak (Бессмертный барак) a pour objectif de répertorier les victimes des répressions soviétiques en présentant l’histoire vivante de chaque personne. Il est de notre responsabilité de nommer chacun par son nom. N’importe qui peut nous aider dans ce projet: préserver la mémoire des proches en ajoutant des souvenirs de famille, des photographies ou des documents.

Galina Djounkovskaïa, héroïne de l’Union soviétique

Galina Djounkovskaïa, héroïne de l’Union soviétique

Galina Ivanovna Djounkovskaïa (en russe : Галина Ивановна Джунковская) est une navigatrice de l’Armée de l’air soviétique du 587 BAP au cours de la Seconde Guerre mondiale. Elle reçoit le titre de Héroïne de l’Union soviétique le 18 août 1945.

Le « Komsomol » a été créé le 29 octobre 1918

Le « Komsomol » a été créé le 29 octobre 1918

Komsomol (en russe : комсомол) est le nom courant de l’organisation de la jeunesse communiste du Parti communiste de l’Union soviétique fondée en 1918 et disparue en 1991, après la dislocation de l’URSS.