Accueil 9 Infos 9 Société 9 Les forces spéciales arrêtent le célèbre gourou « Jésus de Sibérie »

Les forces spéciales arrêtent le célèbre gourou « Jésus de Sibérie »

Nommé « Vissarion », un homme s’était installé il y a trente ans en Sibérie pour organiser sa secte. Autour de lui, des milliers de disciples se réunissaient pour créer une sorte d’Arche de Noé. Le gourou est notamment accusé de « violences psychologiques » sur ces derniers.

Le gourou d’une secte en Sibérie, Vissarion, qui depuis trois décennies présidait aux destinées de milliers de disciples le considérant comme la réincarnation de Jésus Christ, a été arrêté par les forces spéciales russes mardi.

Une opération du FSB et du ministère de l’Intérieur

Fondée en 1991 par cet ancien policier, de son vrai nom Sergueï Torop, le culte est installé dans une bourgade construite dans la forêt par les fidèles dans le district de Kourgan, dans la région sibérienne de Krasnoïarsk.

« Vissarion » et deux de ses proches, Vadim Redkine et Vladimir Vedernikov ont été arrêtés mardi, selon le puissant Comité d’enquête russe, lors d’une opération commune avec les services spéciaux (FSB, ex-KGB) et le ministère de l’Intérieur. Ils sont accusés d’avoir utilisé la secte pour extorquer de l’argent à leurs disciples, d’avoir exercé des « violences psychologiques » sur eux, entraînant des « dommages graves à la santé ».

Une Arche de Noé

Vissarion a réuni ses milliers de fidèles dans une zone isolée de Sibérie pour en faire une sorte d’Arche de Noé pour sauver l’humanité d’un cataclysme que l’Homme est en train de provoquer. Son « Église du Dernier-Testament » ne vivait pas pour autant complètement coupée du monde, accueillant notamment régulièrement la presse. Vissarion s’est taillé une certaine notoriété en Russie et certains de ses disciplines venaient aussi d’Europe occidentale.

Les fidèles, qui visent l’autosuffisance, y disent vivre en communion avec la nature en rejetant notamment la viande, l’alcool et le tabac.


Sergey Anatolyevitch Torop (en russe : Сергей Анатольевич Тороп) est un mystique russe, né le 14 janvier 1961 à Krasnodar. Il est connu par ses disciples sous le nom de Vissarion (Виссарион). Il est le fondateur et le « leader spirituel » du mouvement religieux Église du Dernier Testament dont le siège se trouve à Petropavlovka dans la taïga sibérienne dans la dépression de Minoussinsk à l’est d’Abakan, district de Krasnoïarsk.

Il est entouré d’environ 4 000 disciples, appelés les vissarionites, répartis dans une trentaine de villages autour de sa base : la Cité du Soleil. Il y aurait 10 000 disciples dans le monde entier.

Vissarion prétend être Jésus réincarné. Son message comprend la réincarnation, le végétarisme et vise à empêcher la fin du monde, et de la civilisation telle que nous la connaissons. Tout serait parti d’une révélation spirituelle survenue en mai 1990, lorsqu’il était âgé de 29 ans. Il commence à répandre sa foi avec son premier prêche, le 18 août 1992 à Minoussinsk puis fonde L’Église du Dernier Testament (Церковь Последнего Завета Tserkov Poslednego Zaveta) aussi connue comme Communauté de la Foi Unifiée.

Les forces spéciales arrêtent le célèbre gourou « Jésus de Sibérie »

par | 22 Sep 2020 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Fête du 1er mai ou  la Fête du Travail

La Fête du 1er mai ou la Fête du Travail

Aujourd’hui la Fête du premier mai perd quelque peu sa signification. Quelle est son histoire? En 1890, la grève du 1er mai est, pour la première fois, organisée partout dans le monde.

En Russie, Auchan utilise des détecteurs de mensonges

En Russie, Auchan utilise des détecteurs de mensonges

La filiale d’Auchan en Russie a commencé à utiliser cette année des détecteurs de mensonges dans le cadre d’efforts pour combattre la corruption en son sein, a déclaré son patron, confirmant une information du journal français les Echos.

A Tomsk, la gloire fanée des maisons sibériennes

A Tomsk, la gloire fanée des maisons sibériennes

Par un hasard de l’Histoire, elles ont échappé au bulldozer soviétique : les vénérables demeures en bois de la ville de Tomsk, en Sibérie, constituent encore un trésor architectural. Mais il est menacé. Si certaines sont colorées, ravissantes et bichonnées, beaucoup apparaissent ternes, branlantes, voire abandonnées.