Le programme SYNERGY

Lancé en 1980, les objectifs de ce programme était de coordonner le développement de stratégies dans le domaine de l’énergie à l’intérieur de l’Union européenne, puis, très vite, pour des raisons de sécurité notamment, avec les proches voisins de l’Union et certains grands producteurs d’énergie.


BEITACISJOPP
Actuellement, environ la moitié de son budget est alloué à des pays de l’Europe centrale et de l’Est, essentiellement grâce à la qualité des projets présentés par ces pays.

Malgré des moyens limités (50 M ECUs prévus sur 5 ans, 1996-2000), SYNERGY possède un avantage de taille: la rapidité. Alors que la procédure TACIS nécessite en moyenne un an entre l’identification du projet et sa mise en œuvre effective, il faut environ huit semaines pour qu’un projet SYNERGY voit le jour. SYNERGY peut jouer le rôle de levier sur des projets qui seront ensuite pris en charge par un autre programme européen ou d’autres organismes de financement (bilatéraux ou multilatéraux).

Les types d’intervention sont l’assistance technique, la formation, la programmation et la planification énergétique, l’organisation de conférences
et de séminaires, la création d’institutions. Par exemple, depuis le 1er novembre 1995, le Centre Energie de Tioumen est finance par le programme
SYNERGY, avec pour vocation d’être le support logistique de l’ensemble des opérations réalisées en Sibérie avec des financements de l’Union
européenne.

Le programme SYNERGY

par | 19 Avr 2000 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même rubrique…

Le programme JOPP (phare)

Le Joint-venture Phare Programme (JOPP) est un mécanisme de soutien aux créations d’entreprises conjointes, gère par la DG XVIII et doté de 50 millions d’ECUs pour la période 1995-99. La Russie est éligible sauf en ce qui concerne le 3e type d’intervention.

Le programme TACIS

Créé en juillet 1991, le programme Technical Assistance to the Commonwealth of Indépendant States (TACIS), géré par la DGI, est destiné à aider la transition des pays de l’ex-URSS vers une économie de marché, en leur fournissant une assistance technique. Les actions d’assistance sont regroupées sous cinq macro-secteurs dont le support est considéré comme prioritaire.