Accueil 9 Economie / Espace PRO 9 Le métro de Moscou a doublé son prix ( Page )

Le métro de Moscou a doublé son prix

Son programme de construction dépasse 2 milliards de roubles

La construction du métro de 2011 à 2024 pourrait coûter plus de 2 milliards de roubles au budget de Moscou, selon le programme d’investissement d’adresse (AIP, publié sur le site Web du bureau du maire). Le document décrit les dépenses budgétaires de diverses installations pour trois ans et des modifications y sont apportées chaque année.

Sur la construction de la ville métropolitaine en 2020-2022 enverra 700 milliards de roubles. – un an plus tôt, le plan était de 546 milliards (+ 28%). Ces dépenses comprennent les travaux de conception et d’étude ainsi que les travaux de construction et d’installation sur les lignes et les stations de métro, ainsi que sur le dépôt et la partie technologique des nœuds d’échange. De 2011 à début 2019, Moscou a investi environ 855 milliards de roubles dans le développement du métro. (Données AIP). 176 milliards de roubles seront dépensés d’ici à la fin de l’année, et 331 milliards de roubles en 2023.

Au final, le programme de construction du métro moscovite 2011-2024 pourra coûter plus de 2 trillions de roubles au budget de la capitale.

Le métro de Moscou a doublé son prix

par | 30 Oct 2019 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même rubrique…

Le gouvernement russe recule sur un projet de loi menaçant pour Yandex

Le gouvernement russe recule sur un projet de loi menaçant pour Yandex

Le gouvernement russe a proposé d’assouplir les modalités d’un projet de loi visant à restreindre l’accès des investisseurs étrangers aux entreprises technologiques du pays, soulageant lundi le géant de l’internet Yandex, qui s’était effondré dix jours auparavant en Bourse.

Dans une économie russe en berne, le halal en plein essor

Dans une économie russe en berne, le halal en plein essor

Les saucisses d’Arslan Guizatoulline ne connaissent pas la crise: malgré une économie qui n’en finit pas de stagner en Russie, l’usine de cet entrepreneur de la banlieue de Moscou peut compter sur un marché du halal en plein boom.