Accueil 9 Prochainement 9 Théâtre 9 Le bateau pour Lipaïa d’Alexeï Arbusov

Le bateau pour Lipaïa d’Alexeï Arbusov

Le bateau pour Lipaïa, d’Alexeï Arbusov. Adaptation Claire Guillon. Mise en scène Alain Prioul, Avec Claire Guillon et François Guillotte.

Une histoire de solitude et d’amour
Lidia et Rodion n’ont plus vingt ans depuis longtemps.
Tout semble séparer ces deux êtres, si différents face à l’ingratitude de l’existence. Et pourtant…

le_bateau_pour_lipaia.jpg

Alexeï Nikolaïevitch Arbouzov (en russe : Алексей Николаевич Арбузов), né le 13 mai 1908 à Moscou et mort le 20 avril 1986 dans la même ville, est un dramaturge russe et soviétique. Sa renommée provient de son drame Une histoire d’Irkoutsk (1959) qui franchit les frontières de l’URSS. C’est une œuvre qui met en scène des simples sentiments humains mais elle a suscité des discussions nombreuses et obtenu un réel succès.

Le théâtre soviétique a tenté, après la Grande Guerre patriotique contre l’Allemagne, de constituer un répertoire original en dehors des thèmes obligatoires destinés à répondre aux exigences du réalisme soviétique. Ce théâtre a occupé une place fort importante comme instrument de formation politique et sociale. Arbouzov est un des nouveaux auteurs dramatiques qui sont apparus à cette époque en URSS.

Réservations : 06 18 90 09 82
Tarif plein : 18€
Tarif adhérent : 14 €
Tarif réduit : 12 € (intermittents du spectacle, chômeurs, – 26 ans, + 65 ans)

Possibilité d’adhérer à l’association porteuse du projet, La vita è molto bella,
Tarif : 10 € – Tarif bienfaiteur : à partir de 20 €

Adresse :


Théâtre de la Comédie Italienne
Seul Théâtre Italien en France
19, rue de la Gaîté – 75014 Paris
Tél. : 01 43 21 22 22

 



Le bateau pour Lipaïa d’Alexeï Arbusov

par | 25 Mai 2018 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même rubrique…

De l’utopie à la liberté : la fin de l’illusion rouge ?

De l’utopie à la liberté : la fin de l’illusion rouge ?

Novembre 1989. Le mur de Berlin vient de s’écrouler. L’Europe occidentale est en effervescence. La société soviétique n’a pas connu pareil séisme depuis la révolution d’octobre 1917. Désormais, rien ne sera plus comme avant.

Non c’est pas ça (Cie Le Grand cerf bleu)

Non c’est pas ça (Cie Le Grand cerf bleu)

Librement imaginée à partir de l’œuvre de Tchekhov, cette Mouette-là s’envole dans de hautes sphères créatives grâce au talent du Grand Cerf Bleu. Une « non-mouette » inspirée, drôle et sensible, révélant tout le potentiel comique insoupçonné de la pièce de Tchekhov, à l’image du titre de cette création.

LA CERISAIE de Anton Tchekhov

LA CERISAIE de Anton Tchekhov

L’ultime chef-d’oeuvre de Tchekhov. Une œuvre somme, car elle dépeint le crépuscule d’un ordre ancien et l’essor d’une nouvelle ère. Une oeuvre phare, car l’écriture de l’auteur russe y atteint sa plénitude, entre gravité et insouciance, amertume et drôlerie.