Isaac Babel – CONTES D’ODESSA

«Sans doute Babel a retrouvé chez [Maupassant] l’art du raccourci et de l’effet saisissant, le moyen d’intéresser à une humanité médiocre « par un certain tour à peine perceptible », un tour d’écriture, qui élève le fait divers à la dignité littéraire et dont certains écrivains d’Amérique hériteront ; un art consacré aussi à la description de l’individu, péché mortel dans une société collectiviste. Néanmois sa dette envers Maupassant est-elle aussi grande qu’il l’affirme ? Ce mouvement, ces images fortes, cette précision, cette souplesse dans le maniement de l’épithète, bref toutes les qualités qui fondent un style se rencontrent moins souvent chez l’écrivain français. Le disciple, lui, ne cesse d’éblouir par une aisance souveraine, entachée ici et là d’un excès de panache. Dans la prose de Babel passe parfois l’ombre de la cavalerie.»

Robert André

Biographie
Né à Odessa en 1894 dans une famille juive, Babel se rallie à la Révolution en 1916, à Petrograd. Il rencontre Gorki qui encourage ses débuts littéraires. En 1920, il entre dans l’Armée rouge et raconte ses expériences de combattant dans un recueil de nouvelles, intitulé Cavalerie rouge (1926). Il se retire de la vie littéraire en 1930, victime d’une dénonciation, est arrêté en mai 1939, et on suppose qu’il a été fusillé en 1941. Le Collège militaire de la Cour suprême le réhabilite en 1954. En 1957 paraissent en U.R.S.S. ses oeuvres préfacées par Ilya Ehrenbourg.

CONTES D’ODESSA [1999], trad. du russe par Adèle Bloch et révisé par
Simone Sentz-Michel. Notes de la traductrice, avant-propos de Robert André, 144 pages + 16 p. hors texte, 21 ill., 108 x 178 mm. Collection Folio bilingue (No
85). ISBN 2070407748.

Isaac Babel – CONTES D’ODESSA

par | 18 Jan 2000 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vos commentaires