Accueil 9 Culture 9 Littérature russe 9 Erdman Nicolaï

Erdman Nicolaï

Écrivain de l’époque stalinienne, peu favorable à la critique, à l’indépendance de l’esprit et à la liberté d’expression (l’époque, pas l’auteur !), Erdman eut recours, comme tant d’autres, à la comédie pour servir un propos à la fois humaniste et politique.

« Le Mandat« , première pièce du poète « imaginiste » Nikolaï Erdman, créée en 1925, connut un succès retentissant. Elle sera jouée dans toute l’URSS, jusqu’à son interdiction en 1932. Pour Erdman, c’est l’arrestation et la relégation. Il ne reviendra à Moscou qu’en 1949. Assigné à résidence, puis réhabilité en 1956 à la mort de Staline, Erdman finira sa vie tristement à Moscou en 1970.

Nicolaï Erdman (1902 – 1970)

Nikolaï Erdman est né à Moscou le 16 novembre 1900. En 1918, il rejoint le mouvement d’avant-garde des « Imaginistes » et publie ses premiers poèmes. Il commence à travailler pour le théâtre en 1922 et en juin 1924 il lit Le Mandat, sa première pièce, aux acteurs de Meyerhold. La première de la pièce, le 20 avril 1925, est un triomphe. La pièce sera jouée 350 fois et reprise dans toute l’Union soviétique. Mais en 1930 elle est retirée de l’affiche et ne sera montée de nouveau qu’après la mort de Staline et le XX Congrès du Parti communiste, en novembre 1956. Erdman voyage en Allemagne et en Italie et commence une activité de scénariste de cinéma, notamment pour Boris Barnet. En 1928, il donne sa seconde pièce, Le Suicidé, à Meyerhold. Stanislavski s’y intéresse à son tour, écrit même à Staline pour obtenir l’autorisation de la jouer, mais en octobre 1932 la pièce est interdite. Il faudra attendre 1982 pour qu’elle soit jouée en U.R.S.S. C’est la fin de la carrière de dramaturge d’Erdman. Un petit poème satirique sur Staline lui vaut d’être arrêté en octobre 1933 et condamné à trois ans d’exil. Il recevra l’autorisation de retourner à Moscou après la guerre, en 1949. Jusqu’à sa mort, le 10 août 1970, Erdman écrit pour le cirque, fait des adaptations pour le théâtre et en 1964 devient consultant au théâtre de la Taganka, dirigé par louri Lioubimov, mais il a renoncé à son activité de dramaturge et vit essentiellement du cinéma.

Erdman Nicolaï

par | 21 Déc 2007 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dans la même rubrique…

Evtouchenko Evgueni Aleksandrovitch

Evtouchenko Evgueni Aleksandrovitch

Evgueni Aleksandrovitch Evtouchenko, poète russe, est né le 18 juillet 1933, à Zima (‘zima’ signifie ‘hiver’ en Sibérie). Il est un poète russe, qui se distingua également comme acteur et réalisateur de cinéma. Représentant emblématique de la génération du dégel intellectuel après la mort de Staline, il fut l’une des premières voix humanistes à s’élever en Union soviétique pour défendre la liberté individuelle.

Alexandre Sergueievitch Pouchkine est né le 6 juin 1799

Alexandre Sergueievitch Pouchkine est né le 6 juin 1799

Alexandre Sergueievitch Pouchkine est né à Moscou le 6 juin 1799. Le père du poète, Serge Pouchkine, lieutenant de la Garde Impériale, épouse Nadine HANIBAL, petite fille d’Abraham Hanibal, fils de prince Ethiopien qui fut offert à Pierre LE GRAND. Abraham Hanibal termine sa carrière comme général en chef de l’armée impériale.

Maximilian Volochine

Maximilian Volochine

Maximilian Alexandrovitch Volochine, né le 28 mai 1877 à Kiev, est un poète russe, traducteur du français, peintre et critique littéraire.

Boris Akounine (Борис Акунин)

Boris Akounine (Борис Акунин)

Boris Akounine, pseudonyme de Grigori Chalvovitch Tchkhartichvili, est né le 20 mai 1956 à Zestafoni, en Géorgie, alors une république de l’Union soviétique.