Accueil 9 Prochainement 9 Théâtre 9 De l’utopie à la liberté : la fin de l’illusion rouge ?

De l’utopie à la liberté : la fin de l’illusion rouge ?

Novembre 1989. Le mur de Berlin vient de s’écrouler. L’Europe occidentale est en effervescence. La société soviétique n’a pas connu pareil séisme depuis la révolution d’octobre 1917. Désormais, rien ne sera plus comme avant.

Un drame décapant, interprété par des comédiens talentueux.

Novembre 1989. Le mur de Berlin vient de s’écrouler. L’Europe occidentale est en effervescence. La société soviétique n’a pas connu pareil séisme depuis la révolution d’octobre 1917. Désormais, rien ne sera plus comme avant.

À cette même époque, quelque part aux alentours de la ville de Novossibirsk en Sibérie, dans la cuisine d’un immeuble communautaire se tient une réunion presque anachronique. Autour de la table, Maxime, Irina, Azad et Natacha. Tous réunis pour célébrer l’événement, en train de boire, manger et discuter. Sous l’effet de la vodka, la parole se libère. Tous sont favorables à un nouveau commencement. Ils évoquent les récents événements mais la question au centre de leur conversation est : comment le communisme, qui voulait construire la société idéale, a-t-il pu dévier au point de donner naissance à un monstre impitoyable et sanguinaire, semant la terreur durant soixante-dix ans ? À qui la faute ? Les esprits s’échauffent, le ton monte, tout y passe : de Lénine à Staline en passant par Eltsine. Tous sont coupables selon eux de les avoir embrigadés dans la funeste aventure d’un communisme à visage humain. Cependant, tous s’accordent sur un point : l’âme russe est éternelle.

Un reality-show sans concessions où les personnages se révèlent avec leurs contradictions.

“Un fulgurant témoignage sur la dérive de l’Histoire.”

Distribution : D’après une libre adaptation du livre La fin de l’homme rouge et d’autres ouvrages de la littérature russe, de Svetlana Alexievitch, mise en scène par Pierre-Philippe Devaux, en collaboration avec Serge Sarkissian.

Avec Paul Barge, Richard Martin, et Catherine Salviat de la Comédie-Française.

TARIFS ET INFORMATIONS

Tarifs Coup de Cœur :
– 12€ pour les abonnés
– 14€ pour les non-abonnés

THÉÂTRE TOURSKY
16 Promenade Léo Ferré, 13003 Marseille
04 91 02 58 35

De l’utopie à la liberté : la fin de l’illusion rouge ?

par | 2 Mai 2019 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Non c’est pas ça (Cie Le Grand cerf bleu)

Non c’est pas ça (Cie Le Grand cerf bleu)

Librement imaginée à partir de l’œuvre de Tchekhov, cette Mouette-là s’envole dans de hautes sphères créatives grâce au talent du Grand Cerf Bleu. Une « non-mouette » inspirée, drôle et sensible, révélant tout le potentiel comique insoupçonné de la pièce de Tchekhov, à l’image du titre de cette création.

LA CERISAIE de Anton Tchekhov

LA CERISAIE de Anton Tchekhov

L’ultime chef-d’oeuvre de Tchekhov. Une œuvre somme, car elle dépeint le crépuscule d’un ordre ancien et l’essor d’une nouvelle ère. Une oeuvre phare, car l’écriture de l’auteur russe y atteint sa plénitude, entre gravité et insouciance, amertume et drôlerie.