Accueil 9 Culture 9 Livres 9 Agent Sonya – La plus grande espionne de la Russie soviétique ( Page )

Agent Sonya – La plus grande espionne de la Russie soviétique

En 1945, dans le paisible village de Great Rollright, au sud-ouest de l’Angleterre, on pouvait croiser une élégante jeune femme à bicyclette qui allait faire ses courses. C’était « Mrs Burton » . Elle habitait depuis peu une ferme sans grand confort, avec son mari et ses trois enfants. Des gens aimables, sans histoires ? : des réfugiés peut-être, car la femme avait un léger accent étranger. « Mrs Burton » – alias Sonya- était en réalité une espionne de haut rang au service de Moscou.

Elle avait animé ou créé plusieurs réseaux de renseignement en Extrême-Orient, en Europe centrale et, plus récemment, en Suisse. Pour son plus grand bonheur, elle avait vu le naufrage du Troisième Reich, mais déjà un nouveau conflit se profilait entre les alliés d’hier. Sonyadevait donc poursuivre son combat au service du camp soviétique. Grâce à elle, Staline aurait bientôt accès aux secrets atomiques anglo-américains : il pourrait, lui aussi, construire sa bombe.

Dans le monde du Renseignement, Sonya- de son vrai nom Ursula Kuczynski (1907-2000) – devint rapidement une légende. Avec le livre de Ben Macintyre, elle entre dans l’Histoire.

Biographie de Ben MacIntyre

Ben Macintyre, historien de formation, a consacré plusieurs ouvrages à quelques grandes affaires d’espionnage. Chroniqueur et éditeur associé du Times, il a été correspondant de presse à New York, Paris et Washington. Le précédent ouvrage de l’auteur, L’Espion et le Traître, également aux Editions de Fallois, fut l’un des livres marquants de ces dernières années.

Caractéristiques

  • Date de parution 21/10/2020
  • Editeur Fallois (Editions de)
  • ISBN 979-10-321-0248-0
  • EAN 9791032102480
  • Format Grand Format
  • Présentation Broché
  • Nb. de pages 416 pages
  • Dimensions 15,5 cm × 22,5 cm × 2,5 cm

Agent Sonya – La plus grande espionne de la Russie soviétique

par | 22 Oct 2020 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même rubrique…

Vème édition du Salon Russkaya Literatura

Vème édition du Salon Russkaya Literatura

Cette cinquième édition du Salon Russkaya Literatura sera l’occasion de faire le tour d’horizon de toutes ces tendances du moment. Pour nous éclairer, nous avons invité quelques-uns des meilleurs dramaturges, metteurs en scène et poètes russes contemporains.

La terreur rouge en Russie (1918-1924) de Sergueï Melgounov

La terreur rouge en Russie (1918-1924) de Sergueï Melgounov

Témoin des atrocités commises par les bolcheviks pendant les premières années ayant suivi le coup d’Etat d’octobre 1917, Sergueï Melgounov était persuadé que son devoir d’historien était de rassembler des documents sur la « terreur rouge ».

Journal (1867) d’Anna DOSTOÏEVSKI

Journal (1867) d’Anna DOSTOÏEVSKI

Le Journal constitue, par sa constante véracité, un document unique sur la vie d’un couple. Torturé, malade, inquiet, puéril dans ses entêtements, haïssable dans ses mesquineries, Dostoïevski est là, extraordinairement vivant et proche.