Russie.net le Web franco-russe

Основан в 1997 году!

Accueil 9 Infos 9 Politique 9 Sept jours de prison pour avoir manifesté pour une « Russie sans Poutine »

Sept jours de prison pour avoir manifesté pour une « Russie sans Poutine »

Un militant du mouvement d’opposition l’Autre Russie a été condamné lundi à sept jours de prison et à une lourde amende pour avoir violé la loi sur les manifestations à Moscou, a rapporté l’agence russe Interfax, précisant qu’il tenait une pancarte « la Russie sans Poutine ».

Un tribunal de Moscou a « reconnu coupable » Marat Salakhiev de violation de la loi sur les manifestations, les 17 et 24 juin près de la station de métro Novokouznetskaïa.

Il a été condamné à une amende de 20.000 roubles (480 euros) et à sept jours de prison », a indiqué un autre membre de ce mouvement, Alexandre Averine, cité par Interfax.

Selon lui, cette décision est liée au fait qu’il portait une pancarte où il était écrit la « Russie sans Poutine ».

Une nouvelle loi, signée mi-juin par le président russe Vladimir Poutine, prévoit des amendes en cas de rassemblement non autorisé ou en cas de troubles à l’ordre public pendant des manifestations ayant reçu l’aval des autorités allant jusqu’à 300.000 roubles (7.300 euros) pour les personnes physiques.

L’adoption de ce texte a provoqué de nombreuses protestations en Russie.

Créé en 2006, le mouvement d’opposition l’Autre Russie compte parmi ses dirigeants l’écrivain et opposant Edouard Limonov.

Sept jours de prison pour avoir manifesté pour une « Russie sans Poutine »

par | 25 Juin 2012 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La diaspora bélarusse, russe et ukrainienne était réunie aujourd’hui Place du Trocadéro à Paris

La diaspora bélarusse, russe et ukrainienne était réunie aujourd’hui Place du Trocadéro à Paris

La diaspora bélarusse, russe et ukrainienne était réunie aujourd'hui Place du Trocadéro à Paris pour dénoncer l’arrestation arbitraire du militant politique russe Alexeï Navalny et demander sa libération immédiate ainsi que celle de tous les prisonniers politiques en Russie et au Bélarus.