Russie.net le Web franco-russe

Основан в 1997 году!

Accueil 9 Economie / Espace PRO 9 Poutine a entamé sa conférence de presse par un satisfecit sur l’économie

Poutine a entamé sa conférence de presse par un satisfecit sur l’économie

Le président russe Vladimir Poutine a entamé jeudi sa grande conférence de presse par un satisfecit sur la situation économique du pays, qui a maintenu un niveau de croissance soutenu malgré un contexte international difficile.

« Les résultats sont bons« , a déclaré le président en présentant la situation économique du pays.

Il a souligné que la croissance du produit intérieur brut s’était élevée entre janvier et octobre à 3,7% malgré un contexte difficile dans le monde, avec une récession dans certains pays de la zone euro et un ralentissement de l’économie chinoise.

Il s’est aussi félicité de la baisse du chômage, à 5,4% en novembre contre 6,6% au début de l’année, ce qui en fait « un bon indicateur » et « l’un des meilleurs parmi les économies développées ».

« C’est le résultat du travail du gouvernement », a-t-il souligné.

Le gouvernement table pour 2012 sur une croissance économique de l’ordre de 3,5% du PIB, après 4,3% en 2011 tandis que le Fonds monétaire international s’attend à une expansion d’environ 3,75% en 2012-2013.

Poutine a entamé sa conférence de presse par un satisfecit sur l’économie

par | 21 Déc 2012 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Combien coûtent à la Russie les sanctions occidentales. Les chiffres jouent à cache-cache.

Combien coûtent à la Russie les sanctions occidentales. Les chiffres jouent à cache-cache.

Le quotidien russe Moskovskii Komsomolets (MK) a déjà annoncé le coût des mesures prises en Russie en réponse aux sanctions occidentales imposées au marché alimentaire par les consommateurs russes. Mais des analyses analytiques sont apparues qui nous permettent d’examiner le problème plus largement et de répondre à la question suivante: combien coûtent les sanctions de la Russie?