Russie.net le Web franco-russe

Основан в 1997 году!

Accueil 9 Infos 9 International 9 Pour le Kremlin, les propos de Mitt Romney sur la Russie sont « inadmissibles »

Pour le Kremlin, les propos de Mitt Romney sur la Russie sont « inadmissibles »

Le porte-parole du président russe Vladimir Poutine a jugé vendredi « inadmissible » la menace du candidat républicain à la présidentielle américaine Mitt Romney de se montrer moins « flexible », s’il était élu, envers la Russie que le président Barack Obama.

« Moscou et Washington ont de nombreuses fois souligné à différents niveaux (…) qu’il était inadmissible que les relations bilatérales deviennent la victime et l’otage de batailles pré-électorales », a déclaré le porte-parole russe, Dmitri Peskov, cité par l’agence de presse Ria Novosti.

« Nous sommes convaincus que ce n’est pas bien. Nous connaissons le point de vue officiel de Washington », a-t-il poursuivi.

« Comme l’a déjà souligné plusieurs fois le chef de l’Etat, la Russie voulait et voudra dans le futur développer les relations russo-américaines », a-t-il ajouté.

Mitt Romney s’en est pris jeudi soir à M. Obama en l’accusant d’avoir lâché un allié, la Pologne, et a prévenu que s’il était élu en novembre, il se montrerait moins « flexible » que lui vis-à-vis de la Russie.

« Il a lâché nos amis en Pologne en tournant le dos à nos engagements en matière de défense anti-missile, mais il est prompt à donner au président russe Poutine la flexibilité qu’il désire, après l’élection » présidentielle, a déclaré M. Romney devant les délégués républicains réunis en convention à Tampa, en Floride.

« Sous mon administration, nos amis verront un peu plus de loyauté et M. Poutine verra un peu moins de flexibilité et un peu plus de fermeté », a-t-il ajouté.

Le candidat républicain faisait surtout référence à un incident de microphone à Séoul, fin mars, entre le président Obama et son homologue russe de l’époque, Dmitri Medvedev, au cours duquel la presse l’avait entendu expliquer à ce dernier qu’il pourrait être plus souple sur la question du bouclier anti-missile après la prochaine élection présidentielle aux Etats-Unis en novembre.

« Je transmettrai à Vladimir », avait répondu M. Medvedev, en référence à son Premier ministre de l’époque et successeur Vladimir Poutine.

Pour le Kremlin, les propos de Mitt Romney sur la Russie sont « inadmissibles »

par | 6 Sep 2012 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Love is not Tourism

Love is not Tourism

Depuis l’irruption de la pandémie et la fermeture des frontières, de nombreux couples binationaux qui n’ont pas la chance d’être mariés, pacsés ou concubins sont aujourd’hui contraints de vivre séparés depuis plusieurs mois.