Accueil 9 Culture 9 Artistes 9 Moussorgski Modeste

Moussorgski Modeste

Le compositeur Modeste Moussorgski est né le 21 mars 1839 à Karevo, près de Toropets dans le gouvernement de Pskov, et mort le 28 mars 1881 à Saint-Pétersbourg. Il est d’abord célèbre par son opéra Boris Godounov, et par la suite pour piano Tableaux d’une exposition (1874) — orchestrée par Maurice Ravel en 1922.

La famille de Moussorgski descendait du premier monarque russe, Rurik, via les princes souverains de Smolensk (la dynastie des Rurikides). Modeste fut préparé par ses parents à une carrière militaire et fut élève de la célèbre École de cavalerie Nicolas ; mais sous l’influence de Mili Balakirev, il quitta le prestigieux régiment Préobrajensky de la Garde impériale, dans lequel il était entré par la suite, et rejoignit les Cinq, un groupe de compositeurs et ardents défenseurs d’un art national basé sur la musique populaire russe. Ce groupe comprenait Alexandre Borodine, qu’il avait rencontré en 1856 alors qu’ils servaient dans le même hôpital militaire à Saint-Pétersbourg, Mili Balakirev, Nikolaï Rimski-Korsakov et César Cui. Sa première œuvre musicale publiée fut l’opéra inachevé Salammbô et un cycle de mélodies pour une voix soliste et piano.

À partir de 1863, suite à l’abolition du servage en Russie qui ruina sa famille, Moussorgski dut travailler en tant qu’employé administratif pour subvenir à ses besoins. Il avait alors trente ans et, confronté à l’insuccès que connurent ses œuvres, trop éloignées des canons académiques, et confronté à une situation matérielle difficile, il crut trouver une consolation dans l’alcoolisme, qu’il avait déjà connu lors de son passage de trois ans à l’armée. Il mourut à 42 ans à Saint-Pétersbourg. Sa dépouille repose au cimetière Tikhvine du monastère Alexandre-Nevski (Saint-Pétersbourg).

Œuvres

– 1863-1866 : Salammbô, ou Le Libyen opéra inachevé écrit à partir de 1863, et tiré du roman éponyme de Gustave Flaubert.
– 1867 : La Destruction de Sennachérib sur un poème de Byron.
– 1867 : Une nuit sur le mont Chauve, poème symphonique (existe en deux versions : version originale de Moussorgski et version réorchestrée par Nikolaï Rimski-Korsakov)
– 1869 : Boris Godounov (révisé en 1872). Le thème est en partie lié à l’histoire des ancêtres familiaux de Moussorgski.
– 1868-1872 : le cycle de mélodies pour une voix et piano, Les Enfantines.
– 1874 : Tableaux d’une exposition, suite pour piano orchestrée par Maurice Ravel.
– 1874 : Sans soleil, cycle de mélodies pour une voix et piano.
– 1875-1877 : Chants et danses de la mort, cycle de mélodies pour une voix (ténor) et piano.
– Deux opéras inachevés : La Khovanchtchina (1872-1880), drame musical populaire, terminé par Rimski-Korsakov (1886), avant qu’une seconde version, plus idiomatique, soit établie, au xxe siècle, par Dimitri Chostakovitch et La Foire de Sorotchinsky (1876-1881), d’après la nouvelle éponyme du poète russe Nikolaï Gogol, partition terminée par Nicolas Tcherepnine.

Moussorgski Modeste

par | 6 Mar 2015 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Groupe russe Zima

Groupe russe Zima

Le groupe tzigane russe Zima, une rencontre orchestrée par quatre musiciens passionnés d’origine russe.

Galerie de l’Est à Compiègne

Galerie de l’Est à Compiègne

La Galerie de l’Est est située à Compiègne. Daryah Brient tisse une passerelle artistique entre les cultures de l’Est et celles de l’Ouest.

Vassia Lojkine

Vassia Lojkine

Vassia Lojkine est un artiste russe hors du commun. Dans ses peintures, il dépeint un monde parallèle – le monde de la psychose et de la folie, les formes extrêmes d’états mentaux, les visions et les hallucinations…

Cirque Tzigane Romanes

Cirque Tzigane Romanes

Le cirque Romanès est un cirque tzigane créé en 1994 par Alexandre Romanès, ex-dompteur de lions, joueur de luth, funambule et poète, et Délia Romanès, sa femme, chanteuse et musicienne.

Leonid Zelitchonok

Leonid Zelitchonok

Né en 1956 dans un petit village de la région de Briansk en Russie, Léonid Zelitchonok et son frère aîné grandissent dans une famille de musiciens. Sa mère chante, d’une voix juste et cristalline, ce qui ne compte pas pour rien dans l’atmosphère familiale…

Orchestre Balalaïkas Saint-Georges

Orchestre Balalaïkas Saint-Georges

L’aventure musicale de cet ensemble commença en 1993. Reprenant le nom qui par le passé désignait l’orchestre des élèves de l’Institut Saint-Georges établi au Potager du Dauphin à Meudon (un collège et internat tenu autrefois par des pères jésuites pour garçons d’origine russe).