Russie.net, le web franco-russe

Основан в 1997 году

Accueil > Infos > Orthodoxie > Message de Pâques de l’évêque Nestor de Chersonèse

Message de Pâques de l’évêque Nestor de Chersonèse

Message de Pâques de l’évêque Nestor de Chersonèse
Bien-aimés dans le Seigneur, pères, frères et sœurs,
LE CHRIST EST RESSUSCITÉ !

En cette sainte nuit de Pâques le Seigneur manifeste son immense miséricorde et son amour de l’homme en nous donnant à nouveau la faculté de participer à la grande fête qu’est le triomphe de la vie sur la mort. Il nous appelle au repas de noces de la foi, nous y devenons être les témoins et les participants de la glorieuse Résurrection des morts de Notre Seigneur Jésus-Christ.

En cette sainte nuit nous sommes particulièrement conscients du fait que le Sauveur Ressuscité ne nous a pas laissé seulement son enseignement et ses commandements mais, et surtout, Son exemple, Son image et Sa présence. La Résurrection du Christ englobe et contient tous les sacrifices et toute la foi de l’humanité, toutes les souffrances demandées par la vérité, tout l’amour manifestés au cours de l’histoire du genre humain.

La Résurrection du Christ est une synthèse des forces de l’esprit qui nous paraissent souvent si faibles, si irrationnelles, mais qui manifestent une robustesse plus grande que celle du métal et de la pierre et dont la durée est plus longue que celle du temps terrestre et la force supérieure à celle de la mort.

Mes très chers ! Le monde qui nous entoure est certes imparfait, la société dans laquelle nous vivons est certes hypocrite, moralement instable, nos péchés et nos chutes étant ce qu’ils sont, mais envers et contre tout la nef de l’Eglise poursuit son avancée. Notre Seigneur Jésus-Christ est venu dans ce monde pour sauver les hommes du péché, de la malédiction et de la mort et c’est au sein de l’Eglise que s’accomplit notre salut. Faisons un effort pour ne pas oublier que nous sommes tous embarqués sur cette nef salvatrice et qu’en cette nuit de Pâques c’est aux cotés du Christ Ressuscité que nous glorifions notre liberté parrapport au péché, notre triomphe sur la mort.

Joyeuses Pâques mes très chers ! Que la joie du Christ Ressuscité et la lumière de la vraie foi séjournent toujours avec nous !

Le Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité !

ÉVÊQUE NESTOR DE CHERSONESE

Pâques du Christ 2012, Paris
Message de Pâques de l’évêque Nestor de Chersonèse

 

 

© samedi 14 avril 2012, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dernières brèves

  • La Traversée des Alpes du général Souvorov il y a 220 ans (Divonne-les-Bains)

    La Traversée des Alpes du général Souvorov il y a 220 ans du vendredi 25 au dimanche 27 octobre 2019
    Vendredi 25 octobre à 18h : La traversée des Alpes de Souvorov film documentaire de Tatiana Denisova en russe, sous-titres en français. Durée 50′. Entrée libre.
    Dimanche 27 octobre à 15h : 220 ans de la (...)
    ----------------------
  • Бесплатное кафе для пенсионеров открылось в Москве

    Кафе петербургского благотворительного фонда «Добродомик», где пенсионеры могут бесплатно обедать, заработало 7 октября в Москве на Тушинской улице, 12.
    В ближайшее время, по словам организаторов, будет торжественное открытие, сейчас заведение работает в тестовом режиме. Обедать бесплатно пенсионеры могут с 12.00 до 16.00 по (...)
    ----------------------
  • “Retour à Kotelnitch” et rencontre avec le réalisateur - Jeudi 17 octobre à 20h

    Kotelnitch est une petite ville à 800 kilomètres à l’est de Moscou. L’auteur y est d’abord allé sur les traces d’un prisonnier de guerre hongrois qui avait passé 55 ans, oublié de tous, dans un hôpital psychiatrique.
    Il y est retourné une première fois faire ce qu’il croyait alors être un film (...)
    ----------------------