Accueil 9 Economie / Espace PRO 9 Macron veut que la « French Tech » s’exporte en Russie

Macron veut que la « French Tech » s’exporte en Russie

Le ministre français de l’Economie Emmanuel Macron a lancé lundi à Moscou l’antenne locale de l’écosystème de start up French Tech, label qui vise à fédérer les jeunes pousses françaises de la haute-technologie pour les aider à s’imposer sur le marché russe.

Trois semaines après s’être fait l’ambassadeur de la France à la tête d’une délégation remarquée au salon CES de Las Vegas, M. Macron a donné le coup d’envoi de French Tech Moscow au Skolkovo, le projet de « Silicon Valley » russe.

« Il y a des hubs French Tech à Tel Aviv, San Francisco, New York, Tokyo, dans des endroits très dynamiques où il y a des écosystèmes de start up françaises avec beaucoup de Français. Et c’est le cas ici », a déclaré le ministre en anglais lors d’une cérémonie.

Ce label vise à fédérer, via une structure lisible, la communauté française de la high tech à Moscou, qui s’est développée ces dernières années en dépit des sanctions causées par la crise ukrainienne et des difficultés de l’économie russe.

La structure regroupe une centaine d’entrepreneurs, filiales de start up, PME, grands groupes, investisseurs français et russes. Elle doit leur permettre d’accélérer leur développement commercial et faciliter leur implantation en Russie.

Ce lancement « montre notre volonté de renforcer le partenariat entre nos deux systèmes d’innovations et de start up », a expliqué M. Macron à la presse. « C’est un levier important pour la Russie, c’est un levier de transformation des modèles d’affaires classiques et c’est un levier de création d’emplois et de partenariats », a-t-il ajouté.

Macron veut que la « French Tech » s’exporte en Russie

par | 25 Jan 2016 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Combien coûtent à la Russie les sanctions occidentales. Les chiffres jouent à cache-cache.

Combien coûtent à la Russie les sanctions occidentales. Les chiffres jouent à cache-cache.

Le quotidien russe Moskovskii Komsomolets (MK) a déjà annoncé le coût des mesures prises en Russie en réponse aux sanctions occidentales imposées au marché alimentaire par les consommateurs russes. Mais des analyses analytiques sont apparues qui nous permettent d’examiner le problème plus largement et de répondre à la question suivante: combien coûtent les sanctions de la Russie?