Accueil 9 Economie / Espace PRO 9 Les Français sont prêts à contribuer à l’essor d’Ekaterinbourg

Les Français sont prêts à contribuer à l’essor d’Ekaterinbourg

L’administration d’Ekaterinbourg a signé un accord de coopération avec le groupe EGIS dans le cadre de la visite officielle du président français, François Hollande, en Russie.

Spécialiste dans l’ingénierie des transports, du bâtiment et de l’environnement, le groupe EGIS, à Ekaterinbourg, participera, notamment, au projet de construction de la première ligne de tramway express, et à la mise en place d’un système intelligent de gestion du trafic routier, a annoncé l’agence OuralInformBuro.

Le groupe français est également prêt à proposer son assistance dans l’aménagement des abords du Stade Central, qui sera reconstruit pour la Coupe du monde de football de 2018, ainsi que du futur terrain alloué à l’Exposition universelle Expo 2020.

Iakov Siline, vice-gouverneur de la région de Sverdlovsk, dont Ekaterinbourg est le chef-lieu, a évoqué l’organisation d’Expo 2020 au cours de sa rencontre avec Michel Baran, consul général de France à Ekaterinbourg.

Selon M. Baran, Ekaterinbourg possède un riche potentiel économique. « Le général de Gaulle parlait de l’Europe de l’Atlantique à l’Oural. Ekaterinbourg est le centre de l’Oural. C’est une mégapole occidentale. Vous avez tout », a déclaré Michel Baran, entré récemment dans ses fonctions de consul général.

Les Français sont prêts à contribuer à l’essor d’Ekaterinbourg

par | 8 Mar 2013 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Russie à la pointe des chaussures de ballet

La Russie à la pointe des chaussures de ballet

Née dans le chaos de la fin de l’URSS, l’entreprise familiale russe Grishko s’est hissée parmi les principaux fabricants mondiaux de matériel de danse, notamment de pointes de ballet classique, portées sur les plus grandes scènes internationales.

Combien coûtent à la Russie les sanctions occidentales. Les chiffres jouent à cache-cache.

Le quotidien russe Moskovskii Komsomolets (MK) a déjà annoncé le coût des mesures prises en Russie en réponse aux sanctions occidentales imposées au marché alimentaire par les consommateurs russes. Mais des analyses analytiques sont apparues qui nous permettent d’examiner le problème plus largement et de répondre à la question suivante: combien coûtent les sanctions de la Russie?