Accueil 9 Economie / Espace PRO 9 Le gouvernement russe moins pessimiste pour l’économie cette année

Le gouvernement russe moins pessimiste pour l’économie cette année

Le gouvernement russe se veut moins pessimiste dans ses prévisions pour l’économie russe en 2015, tablant mercredi sur une baisse de 2,8% du produit intérieur brut contre 3% auparavant.

« Nous prévoyons une baisse du PIB de 2,8% en 2015 et nous reviendrons à une croissance de 2,3% en 2016 puis de 2,5% en 2017-2018 », a déclaré le ministre de l’Economie Alexeï Oulioukaïev, cité par l’agence publique Ria-Novosti, lors d’une conférence économique.

La précédente prévision (-3%) datait de fin janvier et prenait en compte l’effondrement du rouble de décembre, après des mois de sanctions occidentales liées à la crise ukrainienne et de chute des cours du pétrole, principale source de revenus de la Russie avec le gaz.

Cette crise monétaire a notamment créé une envolée des prix qui plombe le pouvoir d’achat des ménages.

Depuis, même si l’activité économique s’est orientée dans le rouge après une croissance de 0,6% l’an dernier, le rouble s’est nettement repris, ce qui a permis à l’inflation de montrer des signes de stabilisation et à la banque centrale de desserrer son étau monétaire sur l’économie.

M. Oulioukaïev a précisé que le gouvernement prévoyait un taux de changes moyen cette année de 60 roubles pour un dollar contre 61,5 roubles jusqu’à présent, avant un retour à 52 roubles d’ici à 2018.

Le Premier ministre Dmitri Medvedev a estimé mardi à « environ 2% » la chute du PIB au premier trimestre sur un an, soulignant que la Russie avait échappé au « scénario le plus dur » et que la crise se révélait moins forte qu’en 2008-2009.

Le Fonds monétaire international, dans ses prévisions de printemps, se montre plus pessimiste que le gouvernement puisqu’il prévoit un recul de 3,8% du PIB cette année et de 1,1% l’an prochain.

Le gouvernement russe moins pessimiste pour l’économie cette année

par | 26 Avr 2015 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Combien coûtent à la Russie les sanctions occidentales. Les chiffres jouent à cache-cache.

Combien coûtent à la Russie les sanctions occidentales. Les chiffres jouent à cache-cache.

Le quotidien russe Moskovskii Komsomolets (MK) a déjà annoncé le coût des mesures prises en Russie en réponse aux sanctions occidentales imposées au marché alimentaire par les consommateurs russes. Mais des analyses analytiques sont apparues qui nous permettent d’examiner le problème plus largement et de répondre à la question suivante: combien coûtent les sanctions de la Russie?