Le Transsibérien

Le Transsibérien! Qui d’entre nous n’a pas rêvé en entendant ce nom? Le Transsibérien, qui relie Moscou à Vladivostok et à Pékin, c’est, d’abord, un train. Et quel train! Sa ligne est la plus longue du monde : près de 10000 kilomètres, 9 jours de voyage hier comme aujourd’hui.

transsiberiee14e-d8421.jpgUn train construit par la volonté du tsar Alexandre III pour relier l’Occident à l’Orient à travers les forêts de bouleaux de la taïga et l’immensité impressionnante des steppes. Cette fantastique épopée est digne d’un « western de l’Est » Défi technique par sa longueur, il l’est aussi par les rigueurs du climat où les températures varient de près de 100 degrés (de – 68″ à + 35″!), les obstacles naturels que sont les monts Oural, Saïan et lablonony, les fleuves géants comme la Volga, l’Ienisseï, l’Yrtich et l’Ichim, sans oublier la dépression du BaïkaI, le plus grand lac du monde puisqu’il contient le dixième des réserves d’eau douce de la planète.

C’est avec la sueur de milliers de forçats, des relégués de l’île de Sakhaline, d’ouvriers chinois et japonais que commença, dès 1895, un exode vers ces terres hostiles et inexplorées. Ce chantier fut le plus long du siècle, de sa mise en service progressive jusqu’à son extension actuelle avec la création d’un nouveau tronçon, en cours d’achèvement, appelé le B.A.M.
(Baïkal-Amour-Magistral), il unit Moscou à la Sibérie centrale et au Pacifique.

Deux experts, deux écrivains à qui l’on doit déjà L’Orient-Express, couronné par l’Académie française, Jean des Cars et Jean-Paul Caracalla, ont parcouru cet empire du rail sur les traces de Michel Strogoff, de Dostoïevski de Lénine, de Staline. Après deux ans de recherches, d’étonnantes archives et de précieux documents sont publiés pour la première fois. Cartes, horaires, menus, itinéraires, règlements, titres d’emprunts et jusqu’à l’extraordinaire billet Paris-Pékin en… trente-sept coupons.

Les samovars fument au bout du couloir, installez-vous, la carte sur les genoux, le verre de thé brûlant à portée de la main. Le Transsibérien part. Pour le plus long voyage sur rails du monde. Avec vous, un fabuleux périple dans le temps et dans l’espace.

Le Transsibérien

par | 15 Jan 2006 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deux chantiers de bénévoles en Russie : Monastère Donskoï et Maison historique Palibine à Moscou

Deux chantiers de bénévoles en Russie : Monastère Donskoï et Maison historique Palibine à Moscou

En 2017, REMPART propose deux chantiers de bénévoles pour la restauration du patrimoine en Russie. Organisés par notre partenaire russe, l’association VOOPIK, ces chantiers sont une occasion unique de découvrir Moscou à travers son patrimoine et ses habitants! Depuis 2016, l’Union REMPART et VOOPIK coopèrent pour la promotion des activités bénévoles en faveur du patrimoine et les échanges culturels entre la France et la Russie.