Russie.net, le web franco-russe

Основан в 1997 году

Accueil > Histoire > Le "Komsomol" a été créé le 29 octobre 1918

Le "Komsomol" a été créé le 29 octobre 1918

Komsomol (en russe : комсомол) est le nom courant de l’organisation de la jeunesse communiste du Parti communiste de l’Union soviétique fondée en 1918 et disparue en 1991, après la dislocation de l’URSS.

Le nom officiel est « Union des jeunesses léninistes communistes » (en russe : Всесоюзный ленинский коммунистический союз молодёжи, Vsessoïouzny leninski kommounistitseski soïouz molodioji, VLKSM). Le nom est un acronyme de Kommounistitcheski soïouz molodioji (Коммунистический союз молодёжи). Après les pionniers soviétiques, les enfants y entraient à l’âge de 15 ans et pouvaient y rester jusqu’à leurs 28 ans.

La structure de l’organisation était calquée sur celle du Parti communiste de l’Union soviétique (PCUS) dont elle constituait la principale source de recrutement de ses membres. Ainsi le pourcentage de candidats à l’adhésion au parti et qui étaient issus du Komsomol était de 40 % en 1966 et 73 % pour la période 1976-19802.

Au 1er janvier 1981, le Komsomol comptait 40.577.980 membres.

Les membres du Komsomol s’appelaient komsomolets (комсомолец) pour les garçons, et komsomolka (комсомолка) pour les filles.

Le Komsomol a fait partie de la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique fondée en 1945, dont le président fut Iouri Andropov (chef du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique, 1982-1984), successeur de Léonid Brejnev.

Témoignage d’un ancien komsomolets

Vous savez, j’adore ma génération. Nous avons trouvé des disques et des bobines, des cassettes torsadées sur un crayon et nous sommes assis sous un téléphone fixe en attendant un appel ; nous nous souvenons également des disquettes et des bandes de film, mais à l’instar des adolescents d’aujourd’hui, nous maîtrisons librement les dernières technologies.

Nous aimons toujours Vysotsky et Magomayev, mais nous ne tombons pas dans l’épilepsie avec les rythmes modernes. De plus, ici nous avons trouvé des « favoris ». Nous savons avec certitude que dans ce monde, il n’y aura plus jamais de gens comme Michael Jackson, Queen et Led Zeppelin, et personne n’a jusqu’à présent réussi à nous remplacer par les défunts Belousov, Talkov et Tsoi.

C’est pendant l’enfance que nous avons repassé pendant des heures l’uniforme scolaire et la cravate rouge de l’Union soviétique. Aujourd’hui, nous sommes également inquiets pour les chaussures en daim. Nous ne pouvons jamais comprendre à quel point cela peut être ennuyeux dans la rue, car chacun de nous peut compter des centaines d’amusements « sans rien », des dizaines de jeux de balle, sept choses avec un bâton ordinaire et une boîte de conserve, sans oublier la présence de crayons et autres choses ». la richesse.

Nous parlons avec des citations de livres, de dessins animés et de films, et au fond de nous, nous regardons avec sympathie ceux qui demandent : « D’où vient-il ? ».
Cela a fonctionné pour nous toute une industrie de studios de cinéma pour enfants, et les meilleurs acteurs étaient capables de chanter, de danser et de représenter nos personnages préférés - si seulement nous grandissions comme des gens normaux !

Nous savons toujours comment être amis et ne pardonnons pas la trahison. Nous nous souvenons encore qu’aimer une personne n’est nullement synonyme du mot "dormir" avec elle. Nous avons survécu à l’effondrement du pays, aux années 90, à quelques crises mondiales et à plusieurs guerriers (surtout nationaux). Nous avons finalement compris que nos parents faisaient tout ce qu’ils pouvaient pour nous. Même si tu n’as rien fait. Nous avons maintenant clairement compris que le « cool » n’est pas un club tous les week-ends, ni des degrés dans un verre, mais un teint en bonne santé, un bon sommeil et des personnes chères à proximité.

Nous avons manuellement dessiné des « champs » dans des cahiers, nous nous sommes battus exclusivement « jusqu’au premier sang » et nous en avons déjà enterré beaucoup. Nous sommes la génération la plus aguerrie et, sans vouloir offenser les autres, la génération la plus progressive. Nous avons eu la chance de naître avant même que la liberté et le droit de choisir aient été retirés aux enfants. Nous sommes habitués à n’écouter personne, à ne pas espérer en personne et à ne rien attendre de personne. Nous, membres du Komsomol des années 70 à 80, avons l’habitude de tout faire nous-mêmes, car personne ne fera mieux que nous.

 

 

© mardi 29 octobre 2019, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dernières brèves

  • Le métro de Moscou a doublé son prix

    Son programme de construction dépasse 2 milliards de roubles
    La construction du métro de 2011 à 2024 pourrait coûter plus de 2 milliards de roubles au budget de Moscou, selon le programme d’investissement d’adresse (AIP, publié sur le site Web du bureau du maire). Le document décrit les dépenses (...)
    ----------------------
  • La Russie est montée de 3 points dans le classement Doing Business de la Banque Mondiale

    La Russie est montée de 3 points dans le classement Doing Business de la Banque Mondiale, occupant désormais la 28ème place.
    La Russie occupe la 28e place du classement actualisé Doing Business, gagnant trois places par rapport à l’année dernière. Ceci est indiqué dans le rapport de la Banque (...)
    ----------------------
  • Le continent africain est arrivé à Sotchi

    Vladimir Poutine appelé à doubler ses échanges commerciaux avec l’Afrique.
    En cinq ans, le commerce russo-africain a plus que doublé et dépassé les 20 milliards de dollars, mais cela ne suffit pas. Au cours des cinq prochaines années, il devrait au moins être doublé à nouveau. C’est ce qu’a déclaré le (...)
    ----------------------