Accueil 9 Infos 9 Politique 9 La CEDH condamne la Russie pour les arrestations répétées d’Alexeï Navalny ( Page )

La CEDH condamne la Russie pour les arrestations répétées d’Alexeï Navalny

Les arrestations et les peines de détention infligées depuis des années à l’opposant russe Alexeï Navalny ont pour but «d’étouffer le pluralisme politique» dans le pays et de «museler l’opposition». C’est en des termes très crus que la Cour européenne des droits de l’homme a condamné jeudi les autorités russes, infligeant un sévère camouflet au Kremlin.

Pour la première fois depuis l’accession au pouvoir de Vladimir Poutine, les juges de Strasbourg accolent noir sur blanc dans leurs attendus le qualificatif «politique» à une affaire impliquant un dissident russe. Il s’agit d’ailleurs de «l’aspect fondamental» du recours intenté par le militant anticorruption contre le gouvernement, poursuit le tribunal dans ce jugement qui n’est susceptible d’aucun appel.

«Le gouvernement est écrasé. Hourra!» s’est aussitôt félicité Navalny dans un tweet. Présent devant la presse à Strasbourg, ce dernier a par ailleurs salué une décision qui a une «signification énorme pour les très nombreuses personnes qui subissent des arrestations tous les jours en Russie». Le gouvernement est notamment condamné à verser à Alexeï Navalny 50.000 euros pour dommage moral, ainsi que 1025 euros pour dommage matériel. Ni le Kremlin, ni aucun officiel russe n’ont émis jeudi le moindre commentaire.

La bête noire de Vladimir Poutine, dont le président ne mentionne jamais le nom en public, avait été interpellée à sept reprises entre 2012 et 2014. Il avait été incarcéré à deux reprises respectivement durant sept et quinze jours, pour avoir participé à des rassemblements et des manifestations réprimées par les forces de l’ordre.

Il s’agit de la période qui avait suivi l’élection à un troisième mandat de Vladimir Poutine, elle-même marquée par des nombreux rassemblements populaires hostiles au Kremlin et un durcissement de la législation relative aux rassemblements publics.

La CEDH condamne la Russie pour les arrestations répétées d’Alexeï Navalny

par | 15 Nov 2018 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même rubrique…

Libérez Navalny et tous les prisonniers politiques en Russie

Libérez Navalny et tous les prisonniers politiques en Russie

Depuis le 17 janvier, Alexeï Navalny est en prison. Comme beaucoup d’opposants russes, il a été arrêté arbitrairement. Depuis plusieurs années, les autorités russes cherchent à le réduire au silence. Pourquoi? Parce qu’il est le principal opposant à Vladimir Poutine et parce qu’il dénonce la corruption du pouvoir.

Les alliés de Navalny assignés à résidence avant les manifestations

Les alliés de Navalny assignés à résidence avant les manifestations

Les autorités russes ont multiplié vendredi les mises en garde et les procédures judiciaires visant les partisans d’Alexeï Navalny, assignant plusieurs d’entre eux à résidence à deux jours d’une nouvelle journée de manifestations pour réclamer la libération de l’opposant.