Russie.net le Web franco-russe

Основан в 1997 году!

Accueil 9 Economie / Espace PRO 9 L’allemand WAZ vend à un groupe russe ses parts dans le plus influent quotidien serbe

L’allemand WAZ vend à un groupe russe ses parts dans le plus influent quotidien serbe

Le groupe de presse allemand WAZ a vendu à une entreprise russe sa part de 50% dans le plus ancien et influent quotidien serbe, Politika, une démarche dénoncée mardi comme « scandaleuse » par l’association des journalistes de Serbie.

Selon un document publié sur le site Internet de l’Agence serbe du commerce (APR), le nouveau propriétaire des 50% du quotidien Politika est l’entreprise russe East Media Group, basée à Moscou.

Les 50% restants des parts de Politika sont détenus par l’Etat serbe.

Dans un communiqué, l’Association des journalistes de Serbie (UNS) s’est déclarée « choquée d’avoir appris que la part de WAZ dans le plus ancien quotidien, Politika, a été vendue à une entreprise complètement inconnue ».

L’UNS a demandé au gouvernement serbe d' »informer en détail l’opinion publique sur toutes les circonstances de cette transaction scandaleuse », protestant du manque de transparence de cette action.

Le groupe WAZ, l’un des plus gros éditeurs de presse régionale en Europe centrale et du sud-est, est présent en Serbie depuis octobre 2001, vendant au quotidien environ 135.000 copies de ses publications, notamment de Politika, Sportski Zurnal, Dnevnik et l’édition serbe du magazine Auto Bild.

En 2010, le groupe WAZ, déjà sujet de controverses dans la presse locale, avait annoncé son intention de se retirer de Serbie.

L’allemand WAZ vend à un groupe russe ses parts dans le plus influent quotidien serbe

par | 26 Juil 2012 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Combien coûtent à la Russie les sanctions occidentales. Les chiffres jouent à cache-cache.

Combien coûtent à la Russie les sanctions occidentales. Les chiffres jouent à cache-cache.

Le quotidien russe Moskovskii Komsomolets (MK) a déjà annoncé le coût des mesures prises en Russie en réponse aux sanctions occidentales imposées au marché alimentaire par les consommateurs russes. Mais des analyses analytiques sont apparues qui nous permettent d’examiner le problème plus largement et de répondre à la question suivante: combien coûtent les sanctions de la Russie?