Accueil 9 Culture 9 Histoire 9 L’Allemagne va indemniser symboliquement les ex-prisonniers de guerre soviétiques

L’Allemagne va indemniser symboliquement les ex-prisonniers de guerre soviétiques

L’Allemagne va indemniser symboliquement, à hauteur de 10 millions d’euros, « les anciens prisonniers de guerre soviétiques » pour les souffrances qu’ils ont subies pendant la Deuxième Guerre mondiale, a-t-on appris mercredi de source parlementaire.

« Sans préjuger d’un devoir légal ou d’une obligation juridique, les anciens prisonniers de guerre soviétiques doivent se voir accorder une somme symbolique synonyme de reconnaissance », est-il écrit dans un compte-rendu des délibérations pour le budget additionnel 2015 qui doit être voté jeudi par le Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand.

Il n’y est pas précisé combien d’anciens prisonniers pourraient être concernés par cette indemnisation.

« Les anciens prisonniers de guerre soviétiques constituent le groupe de victimes du national-socialisme le plus important après celui des victimes juives », a déclaré Hans-Ulrich Krüger, le porte-parole adjoint du groupe social-démocrate au Bundestag pour les questions budgétaires.

Selon lui, les membres de la Commission du Budget du Bundestag étaient unanimes pour considérer qu’une « reconnaissance du traitement des prisonniers de guerre soviétiques comme étant un crime du national-socialisme est justifiée et pour offrir une reconnaissance financière individuelle en guise de réparation ».

Frank-Walter Steinmeier, qui avait lui-même fait une proposition en ce sens en juin 2013, avant de devenir l’actuel ministre allemand des Affaires étrangères, a salué « une bonne initiative de la part du Bundestag », selon les mots de son porte-parole, Martin Schäfer.

A l’occasion des célébrations marquant le 70e anniversaire de la fin de la deuxième Guerre mondiale, le président allemand Joachim Gauck avait rendu hommage aux souffrances des prisonniers de guerre soviétiques.

« Nous devons partir du principe aujourd’hui que sur plus de 5,3 millions de prisonniers de guerre soviétiques, bien plus de la moitié a perdu la vie », avait déclaré le chef de l’Etat allemand.

La mort de ces millions de soldats dans les camps allemands de prisonniers a été « l’un des plus grands crimes de cette guerre », avait-il jugé.

L’Allemagne va indemniser symboliquement les ex-prisonniers de guerre soviétiques

par | 21 Mai 2015 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même rubrique…

Napoléon en Russie, un envahisseur devenu icône

Napoléon en Russie, un envahisseur devenu icône

Maudit quand il lance la campagne de 1812, Napoléon a été pardonné par les Russes au point d’être considéré 200 ans après sa mort comme une grande figure politique, génie modernisateur et symbole romantique.

Obsèques en Russie de grognards napoléoniens et de soldats tsaristes

Obsèques en Russie de grognards napoléoniens et de soldats tsaristes

Quelque 126 dépouilles découvertes dans une fosse commune entre Smolensk et Moscou ont été enterrées ce samedi avec les honneurs. Les restes de soldats russes et français, tombés lors de la terrible retraite de Russie, ont été inhumés samedi près du champ de la bataille de Viazma, un rare moment d’unité franco-russe l’année du bicentenaire de la mort de Napoléon.

Bessemertny Barak : le souvenir de la répression soviétique

Bessemertny Barak : le souvenir de la répression soviétique

Bessemertny Barak (Бессмертный барак) a pour objectif de répertorier les victimes des répressions soviétiques en présentant l’histoire vivante de chaque personne. Il est de notre responsabilité de nommer chacun par son nom. N’importe qui peut nous aider dans ce projet: préserver la mémoire des proches en ajoutant des souvenirs de famille, des photographies ou des documents.

Le « Komsomol » a été créé le 29 octobre 1918

Le « Komsomol » a été créé le 29 octobre 1918

Komsomol (en russe : комсомол) est le nom courant de l’organisation de la jeunesse communiste du Parti communiste de l’Union soviétique fondée en 1918 et disparue en 1991, après la dislocation de l’URSS.

Galina Djounkovskaïa, héroïne de l’Union soviétique

Galina Djounkovskaïa, héroïne de l’Union soviétique

Galina Ivanovna Djounkovskaïa (en russe : Галина Ивановна Джунковская) est une navigatrice de l’Armée de l’air soviétique du 587 BAP au cours de la Seconde Guerre mondiale. Elle reçoit le titre de Héroïne de l’Union soviétique le 18 août 1945.