Russie.net le Web franco-russe

Основан в 1997 году!

Accueil 9 Agenda 9 Expositions 9 Exposition Pierre le Grand, un tsar en France. 1717

Exposition Pierre le Grand, un tsar en France. 1717

Consacrée au séjour de Pierre le Grand à Paris et dans ses environs, en mai et juin 1717, cette exposition au Grand Trianon commémorera du 30 mai au 24 septembre 2017 le tricentenaire de cette visite diplomatique. Fruit d’une collaboration exceptionnelle entre le château de Versailles et le musée d’État de l’Ermitage, elle présentera plus de 150 œuvres – peintures, sculptures, arts décoratifs, tapisseries, mais aussi plans, médailles, instruments scientifiques, livres et manuscrits – dont les deux tiers appartiennent aux collections du prestigieux musée de Saint-Pétersbourg.

Issu de la dynastie des Romanov, fils du tsar Alexis Mikhaïlovitch (1645-1676) et de Nathalie Narychkine (1651-1694), Pierre Ier (1672-1725), vingt ans après la « Grande Ambassade » qui l’a mené une première fois en Europe en 1697-1698, entreprend un nouveau voyage en Occident. Il atteint la France le 21 avril 1717 et y demeure jusqu’au 21 juin suivant. À Versailles où il fait étape deux fois, il est logé au Grand Trianon, du 24 au 26 mai puis du 3 au 11 juin 1717.

Le parcours de l’exposition suit pas à pas ce séjour qui, pour être officiel, n’en est pas moins libre car, force de la nature, imprévisible et peu façonné à l’Étiquette, Pierre Ier bouscule le protocole à maintes reprises. Sa rencontre avec Louis XV marque notamment les esprits : faisant fi du cérémonial de cour, il prend dans ses bras, en un geste spontané, l’enfant roi, tout juste âgé de sept ans. De nombreux mémorialistes, parmi lesquels Saint-Simon, le marquis de Dangeau ou Jean Buvat nous ont laissé de précieux témoignages permettant de retracer ce voyage.

Médaillon avec le portrait de Pierre IerSi ce séjour a des visées politiques et économiques – un projet d’alliance avec la France contre la Suède d’une part, la signature d’un traité de commerce de l’autre -, le tsar réformateur, fondateur de la Russie moderne, veut par-dessus tout voir ce que la France possède de plus remarquable afin d’en adapter certains modèles à son empire. Durant les deux mois qu’il passe dans le Paris de la Régence, visites et discussions avec les Français nourrissent sa réflexion et infléchissent les travaux qu’il a entrepris depuis 1703 à Saint-Pétersbourg et dans ses environs.

À Paris, Pierre se rend à l’Académie des Sciences, dont il devient membre honoraire, à l’Observatoire, à l’Hôtel royal des Invalides et à l’Hôtel de la Monnaie où l’on frappe une médaille en son honneur. Le tsar visite également la manufacture des Gobelins qui lui inspire la création d’une fabrique de tapisseries dans sa nouvelle capitale. Découvrant les marchands parisiens tel un simple particulier, il fait provision de livres, d’instruments scientifiques et techniques. Enfin, comme il est d’usage, ce voyage suscite l’échange de prestigieux cadeaux diplomatiques ; à l’image de la tenture du Nouveau Testament offerte à Pierre le Grand, composée de quatre tapisseries d’après Jouvenet et conservée aujourd’hui au musée d’État de l’Ermitage.

Exposition Pierre le Grand, un tsar en France. 1717

par | 1 Juin 2017 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

youri-penouchkine.jpg
Exposition de l’artiste Youri Pénouchkine

Exposition de l’artiste Youri Pénouchkine

Une exposition de l’artiste de l’école d’art classique de Léningrad Youri Pénouchkine est ouverte au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris. Du 14 octobre au 3 décembre, dans les salles du CRSC, seront embellies des tableaux de Youri Pénouchkine, diplômé de l’Institut Ilia Répine, élève d’Andreï Mylnikov et d’Evseï Moïsseïenko.

Les navires russes invités à l’Armada de Rouen

Les navires russes invités à l’Armada de Rouen

Créée en 1989, l’association fête également ses 30 ans en 2019. Sa mission est d’animer et d’organiser des rassemblements de voiliers ou de bâtiments de guerre sur les quais de Rouen, visitables gratuitement par le grand public. Une organisation hors du commun pour cet événement hors du commun, l’Armada rassemble plus de 300 bénévoles au temps fort de la manifestation. Ils donnent, lors de chaque édition, le meilleur d’eux-mêmes pour offrir au public 10 jours exceptionnels.