Russie.net, le web franco-russe

Основан в 1997 году

Accueil > Infos > Société > En 2019, vers un office franco-russe pour la jeunesse ?

En 2019, vers un office franco-russe pour la jeunesse ?

En 2019, Paris et Moscou envisagent créer un office franco-russe pour la jeunesse afin de développer les échanges bilatéraux inter-universitaires.

La grande commission interparlementaire franco-russe se réunira à Moscou prochainement et l’un des dossiers à l’ordre du jour sera la création d’un office franco-russe pour la jeunesse.

"Nous prévoyons qu’en 2019, les travaux vont s’accélérer de manière significative", a déclaré le président du groupe d’amitié franco-russe à l’Assemblée nationale française, Caroline Janvier.

- Nous devons déterminer l’ordre de ses travaux en tenant compte du dialogue politique qui existe entre nos pays aujourd’hui.

Selon la député, le projet devrait viser trois domaines :
- renforcer la position de la langue russe en France et de la langue française en Russie,
- créer de nouveaux programmes d’échange entre les universités
- conclure de nouveaux partenariats en matière d’éducation.

"Cette initiative devrait certainement fonctionner avec le soutien du « Dialogue de Trianon », dont l’objectif est une coopération plus étroite entre les sociétés civiles de nos pays", a conclu Caroline Janvier.

Dialogue de Trianon

Le Dialogue de Trianon, ou « forum franco-russe des sociétés civiles », lancé le 9 février 2018, vise à renforcer les liens entre les sociétés civiles russes et françaises, en développant de nouvelles opportunités d’échanges. Basé sur une large participation des citoyens, associations, ONG, entreprises, ce dialogue sera multiforme :
- Des plateformes numériques en ligne, créées parallèlement en France et en Russie favoriseront le dialogue et l’émergence de thématiques.
- Des rencontres physiques en France et en Russie autour des thématiques sélectionnées sur les plateformes numériques. La première phase d’échanges portera sur « la ville du futur ».
- Les résultats des dialogues seront présentés aux président Poutine et Macron.
L’objectif fixé est de « permettre à notre jeunesse, nos acteurs économiques, culturels, nos penseurs de dialoguer, de se rapprocher et de surmonter les éventuelles incompréhensions ». (Emmanuel Macron)

L’initiative de créer un office franco-russe pour la jeunesse a été prise par Alexandre Orlov, ancien ambassadeur de Russie en France, à présent secrétaire exécutif du Dialogue de Trianon.

"En principe, ce sont des idées que nous avons nous-mêmes avancées, guidées par l’expérience déjà vécue par la France. En 1963, l’office franco-allemand pour la jeunesse fut créé, ce qui prouva pleinement son efficacité, même pour l’apprentissage des langues, mais aussi pour l’établissement de contacts, a déclaré Alexandre Orlov. - Nous avons écrit une lettre à Rosmolodezh (Agence fédérale pour la jeunesse), qui a réagi de manière positive. La partie française a également manifesté son intérêt et a maintenant besoin d’un élan administratif."

Parmi les tâches de ce bureau, Alexandre Orlov a décrit l’étude des langues, la mise en place d’échanges d’étudiants et d’écoles et la facilitation des questions de visas.

"Dans le contexte de l’attention croissante portée à la langue anglaise en France, on constate une diminution de la part des autres langues étrangères. Non seulement le russe, mais aussi l’allemand perd du terrain. Le russe est toujours à l’étude, mais nous avons décidé qu’il devrait y en avoir davantage », a déclaré Alexandre Orlov.

À cette fin, VTsIOM (Centre Panrusse d’étude de l’opinion publique) mènera prochainement une étude approfondie de la géographie et de la langue russe en français et du français en russe, afin que les établissements d’enseignement aient une image réelle des domaines où leurs langues sont déjà étudiées et de ce qui est demandé.

En outre, la partie russe souhaiterait discuter de la suppression des visas pour les jeunes d’un certain âge. Deux points sont donc à l’ordre du jour : la création du bureau franco-russe pour la jeunesse et la signature d’un accord-cadre sur les échanges scolaires.

"Bien que le dialogue de Trianon soit un forum de la société civile, il a néanmoins le droit de proposer des initiatives d’envergure nationale qui affectent notre gouvernement", a conclu Alexandre Orlov.

Le dialogue de Trianon est un forum de la société civile russo-française, dont la création par les dirigeants russes et français Vladimir Poutine et Emmanuel Macron a été annoncée en mai 2017 lors d’une réunion bilatérale à Versailles. Le thème pour 2018 était « La ville du futur », l’éducation était au centre des préoccupations de l’ordre du jour en 2019.

 

 

© mercredi 16 janvier 2019, par Russie.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document