Russie.net le Web franco-russe

Основан в 1997 году!

Accueil 9 Infos 9 International 9 Attentat de Nice: la Russie « solidaire » avec la France

Attentat de Nice: la Russie « solidaire » avec la France

Le président russe Vladimir Poutine a exprimé vendredi sa solidarité avec la France après l’attentat de Nice (sud-est) ayant fait au moins 84 morts, le qualifiant d' »acte barbare » et appelant à continuer « la lutte contre le terrorisme ».

« La Russie est solidaire avec le peuple français en ce jour difficile », a déclaré le président russe dans un télégramme adressé à son homologue français François Hollande, selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.



« Nous avons encore vu que le terrorisme ignore absolument ce qu’est la morale humaine », indique M. Poutine dans le télégramme, selon un communiqué du Kremlin, qualifiant l’attentat de « particulièrement cruel » et « cynique ».

« La victoire contre ce +mal monstrueux+ nécessite l’union des forces de l’humanité civilisée », a-t-il affirmé, ajoutant que « la Russie est prête à une coopération étroite avec la France » pour « lutter contre le terrorisme ».

M. Poutine a également présenté ses condoléances aux familles des victimes pour cet « acte terroriste barbare ».

L’attentat qui a fait au moins 84 morts jeudi soir lorsqu’un camion a foncé dans la foule à Nice, a provoqué une vague d’indignation à travers le monde, et les messages de solidarité affluaient vendredi matin des dirigeants du monde entier.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a estimé de son côté lors du sommet Europe-Asie (Asem) qui se tient à Oulan-Bator, en Mongolie, que le terrorisme « représente un défi commun », contre lequel il faut utiliser « la force ».

Attentat de Nice: la Russie « solidaire » avec la France

par | 15 Juil 2016 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Love is not Tourism

Love is not Tourism

Depuis l’irruption de la pandémie et la fermeture des frontières, de nombreux couples binationaux qui n’ont pas la chance d’être mariés, pacsés ou concubins sont aujourd’hui contraints de vivre séparés depuis plusieurs mois.