Accueil 9 Prochainement 9 Théâtre 9 Anna Karénine – Les bals où on s’amuse n’existent plus pour moi

Anna Karénine – Les bals où on s’amuse n’existent plus pour moi

Anna Karénine, mariée à un haut fonctionnaire, mère d’un garçon de 6 ans, voit sa vie bouleversée par la rencontre d’un jeune officier, le comte Vronski.

Elle finit par s’abandonner à sa passion et l’avouer à son mari, à qui elle demande pardon avant de s’enfuir vivre avec son amant, faisant fi des conventions sociales. Parallèlement, Lévine, promoteur de l’instruction publique, épouse Kitty qui a renoncé à son amour pour Vronski…

Témoin de l’essoufflement de la société russe traditionnelle, Tolstoï pose les jalons de l’émancipation des femmes et prône l’éducation publique comme levier de progrès. Le metteur en scène Gaëtan Vassart fait évoluer les comédiens dans une salle de bal imaginaire, éclairée par un lustre dont les bougies brûlent jusqu’au dernier soupir de l’héroïne. Anna Karénine, « la plus belle femme de Russie » selon l’auteur, est interprétée par la splendide et talentueuse actrice franco-iranienne Golshifteh Farahani.

Anna Karénine
Les bals où on s’amuse n’existent plus pour moi
D’APRÈS LÉON TOLSTOÏADAPTATION ET MISE EN SCÈNE GAËTAN VASSART

THÉÂTRE DE CHELLES
Place des Martyrs
de Chateaubriant
77500 Chelles

BILLETTERIE : 01 64 210 210

Anna Karénine – Les bals où on s’amuse n’existent plus pour moi

par | 15 Juin 2016 | 0 commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la même rubrique…

De l’utopie à la liberté : la fin de l’illusion rouge ?

De l’utopie à la liberté : la fin de l’illusion rouge ?

Novembre 1989. Le mur de Berlin vient de s’écrouler. L’Europe occidentale est en effervescence. La société soviétique n’a pas connu pareil séisme depuis la révolution d’octobre 1917. Désormais, rien ne sera plus comme avant.

Non c’est pas ça (Cie Le Grand cerf bleu)

Non c’est pas ça (Cie Le Grand cerf bleu)

Librement imaginée à partir de l’œuvre de Tchekhov, cette Mouette-là s’envole dans de hautes sphères créatives grâce au talent du Grand Cerf Bleu. Une « non-mouette » inspirée, drôle et sensible, révélant tout le potentiel comique insoupçonné de la pièce de Tchekhov, à l’image du titre de cette création.

LA CERISAIE de Anton Tchekhov

LA CERISAIE de Anton Tchekhov

L’ultime chef-d’oeuvre de Tchekhov. Une œuvre somme, car elle dépeint le crépuscule d’un ordre ancien et l’essor d’une nouvelle ère. Une oeuvre phare, car l’écriture de l’auteur russe y atteint sa plénitude, entre gravité et insouciance, amertume et drôlerie.